Pour : « Un petit pas avant le grand »

Titulaire d’un CAP et d’un BEP plombier chauffagiste, auxquels s’ajoutent des compétences particulières en maintenance de chauffage et régulation, Ali Lakhdari est auto-entrepreneur de Soissons, depuis un an et demi.Son expérience dans le métier, il l’a notamment acquise avec son frère et avait envie d’être son propre patron.« J’ai suivi une formation, pour tout ce qui touche à la gestion, à la chambre des métiers, mais c’est surtout le CEPAC (*) qui m’a bien soutenu, notamment en me permettant de recevoir une prime régionale d’aide à la création d’entreprise », explique Ali, qui aussi reçu un coup de pouce via Pôle emploi.Pour lui, le statut d’auto-entrepreneur, « c’est un petit pas avant le grand pas. C’est l’occasion de connaître ses capacités. J’envisage ensuite de me mettre en SARL (société anonyme à responsabilité limitée) d’ici une année ».