Autoentreprise : de chômeur à patron

de chômeur à patron

Sud Ouest – 9 octobre Par Louis Le CorVictime d’une lombalgie en début d’année, Tony Rouglan, plombier-chauffagiste, fut contraint à plusieurs semaines d’arrêt maladie. La médecine du travail conditionna sa reprise à un aménagement de son poste, car il ne peut plus porter de lourdes charges. Ceci n’était pas du goût de son employeur qui le licencia.Tony explique la suite : « à 37 ans, je ne voulais pas passer mon temps à attendre les allocations chômage et j’avais un rêve, me mettre à mon compte. J’ai entendu parler du statut d’auto-entrepreneur, je me suis renseigné, les démarches ont été très simples et depuis cet été, je suis mon propre patron. Même si je fais davantage d’heures que lorsque j’étais ouvrier, j’organise mon travail et j’ai l’impression d’avoir plus de liberté. Cet incident dans mon parcours professionnel a finalement été une opportunité….