Fonctionnaires de l’état : Trouver la protection prévoyance adaptée

prévoyance santé

La prévoyance correspond à une protection sociale complémentaire et prend en général le relais après la couverture de base de l’assurance. Par définition, l’établissement d’un contrat d’assurance prévoyance prévient les risques relatifs à la personne souscrivant. En fonction publique, ces aspects les plus privilégiés sont à savoir le décès, incapacité au travail et l’invalidité. Les options proposées par la prévoyance restent néanmoins de diverses natures et tiennent compte de la situation personnelle ainsi que professionnelle de l’individu.

Les incontournables : prévoyance santé et invalidité

La prévoyance fonctionnaire requiert obligatoirement une prévoyance arrêt de travail pour motif de maladie, accident et maternité. Cette solution permet à l’employé de compenser la perte de salaire causée par l’arrêt. En effet, l’Assurance Maladie peut ensuite verser des indemnités sous réserve de conditions supplémentaires en plus de rembourser partiellement ou en totalité les frais engendrés (consultation, hospitalisation, pharmacie, etc.). Le montant dépend toutefois de la durée de l’arrêt, puis de la situation du salarié et nécessitent la connaissance de leurs caractéristiques dans le but de bénéficier des meilleurs avantages lors de la souscription. Par exemple, sur mgas.fr, un agent de la fonction publique est en mesure de découvrir les offres les mieux adaptées à ses besoins.

Il est possible d’être reconnu invalide lorsque la capacité au travail est significativement réduite suite à un accident ou une maladie. L’assuré peut alors percevoir une pension d’invalidité par sa caisse d’assurance pour compenser la perte par rapport au salaire.

La prévoyance dépendance

La dépendance se manifeste à travers des troubles comportementaux ou physiques survenant à un individu et suppriment son autonomie durant ses activités. Celle-ci est classée en deux catégories, la première catégorie se caractérise par la dépendance totale lorsque la personne est désormais incapable de réaliser des actions journalières (alimentation, déplacement, etc.). La seconde est traduite par la dépendance partielle dont les critères sont définis lors de l’établissement du contrat.

Le principe de la prévoyance dépendance consiste en la possibilité de toucher un versement. Dans les cas de dépendance totale ou partielle, le contrat prévoit le versement d’une rente ou d’un capital. Les allocations personnalisées couvrent d’ailleurs une partie des frais de prise en charge. Cependant, l’intégration de garanties complémentaires au sein du contrat telles les aides à domicile, et le soutien psychologique sont des avantages à considérer malgré la variation relative du montant des cotisations.

Anticiper la retraite et le décès

L’ajout d’une prévoyance retraite est recommandé pour les fonctionnaires approchant l’âge de la retraite. Lors du départ, ces derniers maintiennent les garanties de prévoyances établies au préalable (rente d’invalidité, pension, etc.). La prévoyance retraite collective peut être délivrée par une entreprise en incluant des cotisations et prestations définies, le tout accompagné des plans d’épargne retraite collectifs. À l’inverse, une prévoyance individuelle est obtenue par le biais d’une souscription à une assurance vie, un plan d’épargne retraite populaire et un PEA.

La Prévoyance fonction publique d’état peut inclure la prévoyance décès qui garantit un revenu minimal envers la famille du défunt (conjoint non séparé, enfants, parents, etc.). Similaire à la prévoyance dépendance, elle effectue des versements sous forme de rente viagère / temporaire ou de capital. Elle prend enfin en charge les frais d’obsèques plafonnés par le contrat.