Dans les entrailles des consoles

entrailles des consoles

Peter Perez vient d’ouvrir son magasin de modification et réparation de console de jeux vidéos. Une activité légale qui se développe.Adolescent, Peter Perez dépeçait la télévision familiale, au grand dam de ses parents.

«J’ai toujours aimé explorer l’intérieur des machines, savoir comment elles fonctionnaient ».Une vocation était née. Aujourd’hui, le Beauvaisien, devenu auto-entrepreneur, vient d’ouvrir son magasin de modification et réparation de console de jeux vidéos, en centre-ville, rue Saint-Pantaléon.

Il vient d’ouvrir sa propre boutique dans un secteur en plein boom : la modification et la réparation de console de jeux.Ce développement coïncide avec l’arrivée de la Playstation sur le marché, au début des années 2000. L’ancienne cartouche de jeux tombe aux oubliettes, au profit du CD.

Une console modifiée permet d’utiliser les copies de jeux. Il est légal de posséder une copie d’un jeu, à titre privé et à condition d’en posséder l’original. L’acte de modification de consoles de jeux est donc autorisé par la loi.«Après, je ne suis pas responsable de l’utilisation finale de ma prestation », précise Peter Perez.