Une mine de talents face à la crise

talents face à la crise

Restauration, e-commerce, bâtiment, services à la personne… loin de baisser les bras, face à la crise, nombre de Bigourdans déploient imagination et énergie, en sus de leurs compétences, pour créer leur propre emploi. Voire d’autres, par la même occasion. Les réunions lors desquelles l’équipe de Bigorre Initiatives, au conseil général, remet les contrats de prêts d’honneur, sont l’occasion de mettre ces talents de l’économie en lumière.Franciane David était déjà bien connue sur les marchés du département. Son créneau, la vente ambulante de crêpes, est devenu son credo dès lors qu’elle a eu l’idée de personnaliser l’affaire en proposant des crêpes « comme à la maison » (cuites à la poêle et non sur plaque). Son activité s’élargit désormais aux beignets, churros et boissons.Marion Sabathé, après avoir travaillé pour sa mère, a peu goûté aux emplois précaires. Désireuse de s’inscrire dans la stabilité, elle a testé durant un an un concept d’e-tourisme au sein de la couveuse Crescendo. Essai concluant : avec sa mère (Mme Renault), elle fonde la SARL Loisirs & Co proposant, sur la toile, le courtage en tourisme, le conseil en marketing et gestion de projet et la vente de prestations groupées.