Son métier ? Créer des pyramides de bonbons et vendre du rêve aux enfants

rêve aux enfants

Il est des métiers comme ça qui ne rentrent pas dans les cases des papiers administratifs. D’ailleurs, Delizia Doise rit quand on lui demande comment elle se présente. « Je dis vendeuse de compositions de bonbons », tente l’Hazebrouckoise de 32 ans qui a lancé, il y a un peu plus d’un mois, une société « Bouche à sucre » pour le moins originale. C’était il y a quelques mois pour l’anniversaire de l’une des deux filles de Delizia Doise. Au milieu de la table trônait une poupée dont la robe était sertie de friandises… « Les enfants étaient émerveillés. Ils sont restés devant dix minutes, avant d’oser manger un bonbon », se souvient la maman.

C’est là, quelque part, que tout a commencé. « Vu leur réaction, je me suis dit qu’il y avait quelque chose à faire. » Serveuse depuis quelques années au Canon d’Or, Delizia Doise a décidé de se lancer dans cette drôle d’aventure et a demandé le statut d’auto-entrepreneur. « Au début j’avais peur au niveau financier, confie la jeune femme. Je faisais deux pas en avant, un en arrière. Et puis finalement, comme je travaille sur commande, je me suis dit que je ne risquais pas grand-chose. »

Œuvres éphémèresDes commandes qu’elle peut réaliser pour un cadeau, un anniversaire, un mariage… Delizia Doise, qui tenait un chalet au marché de Noël d’Hazebrouck, a déjà un petit carnet de demandes. Pour des oeuvres éphémères qu’elle peut exécuter à plat, à partir de dessins simples  Bouche à sucre, 06 20 25 50 08 ou bonifaciodelizia@neuf.fr