Rencontre avec Paul Quéva, une âme de poète mosaïste !

âme de poète mosaïste !

Nichée au coeur de la résidence du Tersin, la coquette demeure de Paul Quéva ne passe pas inaperçue. Un hippocampe géant orne le pignon tandis qu’Apaches et Sioux accueillent le visiteur. « J’ai 62 ans, s’enquit-il, j’ai passé ma carrière professionnelle dans le bâtiment où j’exerçais en tant que carreleur-mosaïste. Quelques années avant la retraite, je suis devenu formateur, chargé d’enseigner entre autre la mosaïque aux ouvriers, et c’est de là que sont apparues mes premières créations.

En premier lieu, je ne travaille que fort rarement la mosaïque de base que l’on connaît, l’assemblage de petits carrés. Je suis vite passé à une qualité de travail bien supérieure, employant le style vitrail où chaque pièce est découpée à la main, et où je puis jouer avec la transparence et le brillant, et surtout travailler les courbes.

Les gens nous ont passé quelques commandes et nous avons également été sollicités par des entreprises et autres municipalités. J’ai dû me déclarer en tant qu’auto entrepreneur même si le commerce n’est vraiment pas mon fort car je suis avant tout un passionné et commande ou pas commande, je continuerai à créer coûte que coûte !Blog : http//queva-mosaique.blogspot.com ou tel. 06 14 60 48 10.