« Le prix reste raisonnable »

Le prix reste raisonnable

C’est un chef d’entreprise épanoui. Il suffit de jeter un regard sur le visage de Bruno Moncher lorsqu’il charge ses camions pour s’en rendre compte. Le bois, c’est son élément. « J’ai toujours aimé. Tout petit, j’allais déjà en forêt avec mon père », glisse-t-il dans un sourire. Et à quarante ans, la magie opère toujours.Auto entrepreneur depuis cinq ans, c’est sur le terrain de sa demeure, au lieu-dit « Chevalier », à Beauzac, qu’il a installé tout le matériel nécessaire au commerce du bois de chauffage. « J’ai essayé de créer quelque chose. Ce n’est pas évident de se faire connaître. Je vends environ 300 stères par an, en bûches de 50, 40 ou 33 cm. Pour pouvoir vivre décemment de ce commerce, il faudrait vendre au moins 2 000 stères ! »Alors, en attendant de pouvoir atteindre cet ambitieux objectif, il cumule l’activité avec son métier de chauffeur routier national.