Vente de pizzas sur la voie publique, un phénomène qui s’amplifie

la voie publique

Si, en Haute-Loire, c’est loin d’être une spécificité culturelle comme dans le sud de la France, la vente de pizzas fabriquées dans les camions augmente depuis une dizaine d’années. Portraits de trois artisans ambulants« Depuis que je suis en auto-entrepreneur, je m’amuse. Moi j’adore faire la bouffe en général et faire des pizzas. C’est pas un métier compliqué et surtout, ce qu’il me plaît, c’est de travailler seul. » Bruno Rochette, 45 ans, a racheté un camion-pizza, il y a un an. Depuis, il fabrique et vend des pizzas en alternance à proximité de la piscine d’Aiguilhe et sur la place Carnot, au Puy-en-Velay. Avant, il dirigeait une entreprise d’importation de fauteuils de massage à Chamalières-sur-Loire et a eu jusqu’à 19 employés : « L’entreprise a déposé le bilan. Un jour, le propriétaire de ce camion, » Pizza Titoff », chez qui j’étais client, m’a dit qu’il voulait arrêter. Je l’ai racheté. C’est beaucoup de travail, environ quatre heures par jour de préparation à la maison et autant d’heures de vente ».