harles Coffec fabrique des side-cars pour vélo

des side-cars pour vélo

Avec son chien Vegas, Charles Coffec sillonne le front de mer nazairien avec son side-car… de vélo ! Un moyen de transport amélioré que s’arrachent déjà plusieurs pays européens.Licencié il y a un an et demi pour cause de maladie professionnelle, Charles Coffec, 42 ans, prenait du poids. Au bout de 6 mois, il décide de reprendre le vélo, pour la forme. Restreint pour faire ses courses ou transporter son chien, il a alors l’idée d’améliorer le concept du side-car bike, inventé par Peugeot. Son petit plus : une roue qui suit le mouvement du vélo. Un tube, une fourche de vélo, un plateau en bois et une roue et le tour est joué. « Il peut transporter jusqu’à 70 kg. Le side-car pèse 11 kg. » Le plateau porte-bagages ressemble à une planche de skate. « C’est un petit rappel de mes années de glisse », sourit-il. Son nom de scène : la Vegas mobile, en l’honneur de son chien, son « seul associé ».Un succès européen« Je ne l’ai pas fait breveter, ça me coûtait trop cher. 3 800 € le brevet, plus les frais de notaire et d’avocat. Une fortune ! » Qu’à cela ne tienne, la petite entreprise de Charles Coffec ne connaît pas la crise. « Je me balade souvent sur le front de mer, avec mon chien Vegas. C’est une vraie mascotte, avec ses lunettes de motard. Ça me fait une pub d’enfer. Tout le monde en veut un », se réjouit l’auto-entrepreneur. Une vidéo Youtube plus loin, c’est le succès. « En trois semaines et demi, j’ai reçu 478 commandes. Et pas seulement à Saint-Nazaire ! Le Danemark, l’Angleterre, la Belgique… Les commandes se multiplient à l’étranger. » Le vélo side-car coûte de Charles Coffec coûte 970 €. « Tout en sachant qu’on réduit sa consommation de gasoil de 35 € par mois ! »