Faire tricoter les « mamies », le nouveau filon d’un jeune entrepreneur

Faire tricoter les "mamies", le nouveau filon

« C’est une arnaque. Il profite de vieilles dames isolées et dans le besoin en les payant trois francs six sous », s’emporte Salomé Rosenvaig, qui tricote pour plusieurs associations caritatives.« Du jour au lendemain, il a viré une veille dame de plus de 80 ans sans même une explication », renchérit une autre sous couvert d’anonymat.Il en coûte de 45 euros pour un bonnet simple à 119 euros pour un « snood », 179 euros pour une écharpe extra-longue, voire 349 euros pour une écharpe « oversize » de quatre mètres sur 40 centimètres de large.Les tricoteuses travaillent les mois d’hiver, avec un statut d’auto-entrepreneur. Elles gagnent environ 12 euros net pour un bonnet simple, 20 euros net pour un « snood », et 80 euros net pour une écharpe « oversize », selon des sources concordantes….