Cuba adopte une série de réformes économiques

réformes économiques

rfi.fr 02/01 A Cuba, l’année 2012 va apporter des changements pour la population. Changements économiques d’abord avec la poursuite des réformes qui visent à élargir l’initiative privé. A partir du 1er janvier 2012, une nouvelle étape dans la privatisation du secteur public commencera. Des photographes ou des charpentiers qui travaillent pour l’Etat vont pouvoir se mettre à leur propre compte. Mais ça va aussi bouger sur un plan politique après plus de 50 ans de révolution, le parti communiste prépare sa réforme politique.Officiellement, le mot réforme est encore tabou. On préfère parler d’actualisation du modèle socialiste. Un modèle qu’il faut renouveler pour le préserver, estime le gouvernement de Raul Castro. Quoi qu’il en soit, les Cubains sentent déjà le vent du changement souffler sur l’île. Depuis quelques mois ils peuvent acheter et vendre des voitures ou des appartements.Et à partir du 1er janvier, la logique du marché s’étend aux petits commerces. Des salariés-fonctionnaires peuvent créer leur propre entreprise. Sont concernés entre autres les spécialistes de la réparation d’appareils électriques ou encore les ateliers de menuiserie. Cette mesure s’appliquera dans un premier temps dans 6 des 15 provinces cubaines. Les futurs « auto-entrepreneurs » pourront eux-mêmes fixer leurs horaires d’ouverture ainsi que les tarifs de leurs produits.Après le virage économique, le président Castro va ouvrir un autre chantier, celui des réformes politiques.

Il en donnera le coup d’envoi à la fin du mois, lors d’une conférence du parti communiste. A l’ordre du jour : la limitation du mandat des chefs d’Etat, l’usage de l’internet ou encore la lutte contre la corruption.