Castres. Graphologue: un métier d’enquêteur

un métier d'enquêteur

Lefaucheux a fini par décider de revenir à ses passions d’étudiante. C’est comme psycho-graphologue qu’elle vient de s’installer comme auto-entrepreneur à Castres à l’appui de sa formation initiale: «J’aime beaucoup les sciences humaines. J’ai d’abord suivi une formation de juriste puis un DESS du droit à la santé. Puis j’ai fini par préparer mon diplôme de psycho-graphologue. Pour moi, c’est comme un travail de détective. Il s’agit de découvrir un profil psychologique par l’analyse de l’écriture.»Pendant de longues années, Guylaine a pratiqué la graphologie pour elle même et ses proches. Mais aujourd’hui, c’est sur le terrain professionnel qu’elle s’engage: «Les gens aiment bien qu’on parle d’eux mêmes. En écrivant leur portrait tiré de leur écriture et de leur signature, on peut expliquer certains comportements.»