Béton ciré et des idées

Christophe Haligon n’est pas devenu auto-entrepreneur par défaut. Déjà parti de l’entreprise ardennaise Delphi – vouée à la fermeture -, dans le cadre d’un plan de licenciements, cet ancien chef d’équipe en a profité pour suivre un stage de béton ciré.Cette technique de revêtement de sols et murs et même de meubles, à base de résine et de granit, n’existait quasiment pas dans la région, selon lui. « Je voulais cibler un produit où il n’y a pas trop de concurrence. Et puis, j’aime la décoration. »L’autre atout de Christophe Haligon, 38 ans, qui a débuté dans le bâtiment, est sa double compétence de plombier-chauffagiste.