Artisan et auto-entrepreneur : un partenariat pro

un partenariat pro

L’Est-éclair 10/12 Bar-sur-Aube – Un partenariat entre un artisan et un auto-entrepreneur est-il possible pour faire prospérer une activité ? Exemple concret chez une coiffeuseQui n’a pas entendu les artisans pester contre les auto-entrepreneurs ? « Ils nous piquent notre boulot ! », est la critique la plus souvent formulée. D’autres prétendent qu’ils « font du tort » aux professionnels déjà installés. Bénéficiant d’un régime fiscal allégé, contrairement aux artisans, le statut d’auto-entrepreneur est très couru actuellement. Certains en profitent non pas pour créer des emplois, mais pour maintenir en priorité le leur. Et ça marche.C’est le cas de Mélissa Mougeot qui s’est installée il y a un mois comme coiffeuse avec un CAP et un brevet professionnel de coiffure. La grande nouveauté est qu’elle n’a pas monté une activité de coiffeuse à domicile, mais a créé un partenariat professionnel … avec une coiffeuse déjà établie dans le centre-ville de Bar-sur-Aube. Mélissa exerce en effet au salon de coiffure Virginie.

« C’est parce que je la connaissais déjà ; je ne suis pas sûre que j’aurais accepté avec quelqu’un d’autre », précise tout de suite la professionnelle.« C’est Virginie qui m’a proposée », sourit Mélissa.

Virginie lui loue un fauteuil homme et un fauteuil dame. Mélissa travaille avec sa propre clientèle et verse un loyer tous les mois. Mélissa est un auto-entrepreneur locataire. Un partenariat gagnant-gagnant qui semble contenter tout le monde.