Acadomia épinglé pour avoir abusé du statut d’auto-entrepreneur

avoir abusé du statut d’auto-entrepreneur

Le numéro 1 français du soutien scolaire incitait ses enseignants à prendre ce statut pour être payé. L’Urssaf qui a découvert cet abus va transmettre l’affaire à la justice.Acadomia, le leader du soutien scolaire en France, a été épinglée par l’Urssaf Paris-Ile de France pour avoir incité une partie de ses salariés à prendre le statut d’auto-entrepreneur, afin de réduire ses charges sociales. Les contrôleurs de l’Urssaf ont dressé un procès verbal de « travail dissimulé » et de « salariat déguisé en sous déclaration » de cotisations sociales. Avec le statut d’auto-entrepreneur, les charges sociales atteignent seulement 25% de la rémunération alors qu’elles grimpent à environ 50% pour un salarié.Suite aux injonctions de l’Urssaf, Acadomia s’est mise en règle en reprenant ces enseignants, qui assuraient des cours collectifs pendant les vacances, sous un statut de salarié. Selon la société, ils ne représentent pas plus de 4% des effectifs.

De son côté, Acadomia explique ces pratiques par « l’enthousiasme « , qui a suivi la création du statut de l’auto-entrepreneur, relayé par la fédération des services à la personne. Dans ce secteur, certaines entreprises emploieraient même 100 % de leur effectif en auto-entrepreneur…