Sylvain Sénéchal, auto-entrepreneur : l’événementiel en ligne de mire

Sylvain Sénéchal,

Faire vivre Wazemmes. Tel est son leitmotiv. Que ce soit au travers de l’entreprise qu’il vient de créer ou de l’association dont il est le président, le but de Sylvain Sénéchal est de développer les réseaux dans le quartier, d’unir artistes, acteurs locaux, associations, commerçants. Provoquer les liens entre les lieux et le public. Et bien plus encore… Rencontre….

D’une part, il propose des supports de communication à des professionnels, commerçants – surtout des restaurateurs et des kebabs -, cafés, bars et lieux de concert, et peut exercer en temps que chargé de communication, son premier client étant une petite galerie d’art à Moulins, la Collégiale des arts. Elle lui a, d’ailleurs, assuré l’essentiel de son premier salaire : 45 E le mois dernier, et il en attend entre 150 et 300 pour le second – les Assedic lui fourniront, pour le moment, le complément de salaire…

De l’autre côté, avec sa société Waz prod, il crée de l’événementiel : ce sera, chaque mois, une soirée dans un café de Wazemmes, couleur reggae ou electro, résonance « sound system »… La première a eu lieu vendredi, pour le lancement de sa boîte. Ce sera aussi, ponctuellement, l’organisation de concerts, dans des salles. Et puis la production de groupes, qu’il aimerait « assurer au sens large », depuis l’enregistrement et la diffusion jusqu’à la programmation de dates…