Pierre, le musicien devenu ingénieur du son

devenu ingénieur du son

Pendant les vacances, des jeunes de la maison de quartier de la Dollée ont été initiés au son par Pierre Hérard. À 25 ans, ce musicien s’est installé comme ingénieur du son en auto-entrepreneur.Les mômes sont attentifs. Ils écoutent Pierre Hérard qui s’est installé devant sa console, ses ordinateurs, ses micros et tout un bric-à-brac avec lequel il joue à faire du son. Pierre intervient à la maison de la Dollée sur une idée de l’animateur Arnaud Besnard pour un atelier « sensibilisation à la prise de son ». Et ça les bluffe un peu les gamins !Le parcours du jeune homme ? Pierre est de Sainte-Suzanne-sur-Vire : « Je suis passé par le collège Pasteur, le lycée Curie en bac S, puis un BTS à l’Eicar ¯ l’école du cinéma et de l’audiovisuel-En audiovisuelle option son. » En sortant avec son BTS en poche, Pierre a songé qu’il fallait approfondir afin de maîtriser tout ce qui touche à la régie son et lumière dans l’univers du spectacle. « J’ai fait des stages en tant que bénévoles ou pas, enrichissant ainsi mon bagage d’étudiant sur le tas », explique-t-il.L’électricité aussi.

Pierre veut alors devenir intermittent du spectacle. Il décide de reprendre une formation d’électricien d’équipements. Ce qu’il fait à l’Afpa de Coutances entre 2008 et 2009. Un plus pour son CV. « Je voulais voir au-delà du son, toucher à la lumière, à l’électricité ».

Pierre Hérard se jette à l’eau : « J’ai créé mon entreprise en auto-entrepreneur : j’avais pas mal de contacts et l’envie de me prendre par la main. » C’est lui qui a sonorisé la dernière fête de la Vire, les rendez-vous motos, les groupes de musiciens jouant à côté de la patinoire. « J’aime me confronter à toute la régie technique d’un événement. » Il travaille aussi sur les morceaux de rap qu’Arnaud Besnard, l’animateur de la Dollée, justement, met en musique.Pierre est capable de sonoriser aussi bien un mariage qu’un groupe