L’entreprise de Myriam Ratel surfe sur la crise

Ratel surfe sur la crise

Si vous en avez assez du repassage, Myriam Ratel propose …de vous soulager de cette corvée ainsi que de vos ouvrages de couture.En effet, à 46 ans, elle vient de fonder en qualité d’autoentrepreneur, sa petite entreprise de services. « J’ai voulu essayer et ça fonctionne bien mieux que je ne l’espérais. Je me fais plaisir dans ces domaines et en même temps je fais plaisir aux personnes qui n’aiment pas, qui n’ont pas le temps ou qui ne savent pas repasser ni coudre », explique Myriam Ratel.Pendant dix ans, elle a exercé ce métier au sein de l’entreprise Lobello à Montreuil. « Depuis petite fille j’adore la couture que j’ai apprise auprès de ma mère. Je me suis perfectionnée chez Lobello. Mais cette entreprise a fermé en 1999 et je me suis retrouvée au chômage. Ne retrouvant pas de travail dans ce domaine je suis devenue assistante maternelle », raconte-t-elle.Myriam Ratel a décidé, depuis quelques mois, de renouer avec son premier métier. Dans son séjour, elle a installé son petit atelier….