« Je veux partager ma passion : je donne des cours à domicile »

cours à domicile

Le diplôme belge de Christophe Rebahia n’a pas vraiment convaincu les pâtissiers français. Ne pouvant ni trouver un emploi ni renoncer à la pâtisserie, ce jeune Monsois a décidé de se lancer dans l’aventure de l’auto-entreprenariat.Christophe Rebahia a passé sept années à l’Institut technique des métiers de l’alimentation (ITMA) à Tournai (B). Il en est ressorti avec un CESS (certificat d’enseignement secondaire supérieur, niveau baccalauréat professionnel) en boulangerie-pâtisserie : « J’ai aussi des formations de chocolatier, de traiteur, de glacier, en pâtisserie fine… » Mais tout cela n’a pas vraiment séduit les employeurs français : « Mes parents ont une entreprise de menuiserie, alors je suis allé travailler en menuiserie. » Mais au bout de trois ans, Christophe veut absolument revenir à sa passion : « Comme je faisais des gâteaux à droite, à gauche, j’ai décidé de me lancer, de reprendre mon vrai métier. » En utilisant le statut d’auto-entrepreneur, il s’est installé au début du mois de décembre, à l’âge de 24 ans.